Fête des Lumières 2023 : quelles œuvres faut-il aller voir ?

Du parc de la Tête-d’Or à la colline de Fourvière en passant par la place des Terreaux, les artistes et leurs 32 œuvres de lumière illumineront la ville durant quatre soirées, du jeudi 7 au samedi 9 décembre de 19 à 23 heures, et le dimanche 10 décembre de 18 à 22 heures. Pour L’Arrière-Cour, Olivia Lambert en a sélectionné quatre, illustrées de photos signées Muriel Chaulet.

(publicité)

Cellulo/d

C’est sur la place monumentale des Terreaux que Bruno Ribeiro, qui a notamment travaillé sur la tournée Drones World Tour de Muse (2015-2017), nous présente son œuvre Cellulo/d (à prononcer « celluloïd »). En combinant patrimoine culturel et intelligence artificielle, l’artiste réinvente les premiers films du cinématographe.

Sur la façade du musée des Beaux-Arts de Lyon s’articulent, entre autres, les films originaux des frères Lumière, comme L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat, accompagnés d’une version repensée avec des cosmonautes sur le quai de cette même gare… L’hôtel de ville de Lyon fait également partie de la fresque.

Une illumination remarquable et originale, que la musique de Rone, Motion, vient parfaitement parachever.

Ceux du fleuve

Sur une note plus calme, projetée sur les bâtiments de la colline de Fourvière, voici une œuvre vivante animée par des créatures aquatiques qui rendent visite aux habitants endormis, les smartph

"