Nos corps dans l’espace

Ce jeudi 20 octobre, L’Arrière-Cour invite ses lecteurs au lancement de la revue Chabe! à partir de 18h chez Poltred (54 cours de la Liberté, Lyon 3e). Et en avant-première, nous vous proposons de découvrir un extrait de cette nouvelle revue de photo et de journalisme à Lyon, qui sera en vente en librairie. 

(publicité)

À Lyon, les filles ne se cachent plus pour rouler. Afin de documenter les inégalités d’usage de l’espace urbain, Melania Avanzato suit depuis deux ans les skateuses de la Confluence qui investissent un sport jusqu’ici presque exclusivement masculin. À leur manière, elles remettent en cause un espace public encore «pensé par et pour les hommes».  Les photographies sont signées par Melania Avanzato et l’article par Julia Blachon, avec Raphaël Ruffier-Fossoul. 

Coiffée de ses longues tresses noires, Yaëlle aime se frayer un chemin parmi le brouhaha de la circulation lyonnaise, en slalomant, en zigzaguant entre chaque obstacle, chaque passant, chaque véhicule motorisé. Elle apprécie de se sentir « volatile », « libre », et de pouvoir se déplacer « où le vent [la] mène ». Pour cette adolescente, le skate est avant tout un moyen de déplacement, un loisir qu’elle pratique avec ses amies, dans des skate-parks mais aussi et surtout «dans des lieux improvisés. Un peu comme ici à Parilly, où il n’y a rien de réellement prévu pour les skateurs ». 

Par peur du regard des autres, la jeune femme âgée tout juste de 16 ans raconte ne pas oser se rendre au skate-park seule. «Parfois il y a beaucoup de monde, beaucoup de garçons aussi, j’ai l’impression que tout le monde va me regarder, moi en tant que fille, comme si une fille n’avait pas le …

L'arrière-cour est un média gratuit par mail
Pour lire l'article, il vous suffit d'entrer votre adresse email.
En soumettant votre adresse mail, vous recevrez l'article en question, vous serez également abonné aux articles de l'arrière-cour. Conformément à la RGPD, nous ne communiquerons pas votre adresse mail à des tiers et vous pouvez vous désabonner à tout instant.

dans l’espace

Partager sur les réseaux sociaux