Gérard Collomb, l’éco-tartuffe ?

Gérard Collomb aurait-il fait sa mue écologique ? De conférences de presse en vœux de mairie, l’édile lyonnais ne manque jamais de s’enorgueillir de ses accomplissements en matière d’environnement. Pourtant, après 19 ans à la tête de Lyon, le maire sortant n’a rien du candidat écolo qu’il prétend être. Une enquête de Moran Kerinec, illustrée par Garage Deloffre.

Lyon étouffe. Depuis le début d’année, quatre pics de pollution ont déjà pris les Lyonnais à la gorge. Les particules fines seraient responsables de 531 décès prématurés et de 65 cancers du poumon entre 2015 et 2017, rapporte une enquête menée par ATMO Auvergne-Rhône-Alpes, le CNRS, l’Inserm et l’Inra. Les températures du département du Rhône ne sont pas plus encourageantes. Au rythme actuel des émissions de CO2, le mercure pourrait augmenter de 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle. Une hausse qui se traduirait à Lyon par 28 jours de canicule en moyenne par an et par une chute de 25 à 40 % des précipitations annuelles. Un désastre pour l’air et pour les cultures de la région. 

Un constat partagé par les 141 chercheurs et scientifiques lyonnais signataires d’une lettre ouverte qui interpelle les candidats aux élections municipales et métropolitaines de l’agglomération, et que révèle en avant-première L’Arrière-Cour. « Nous vivons un temps de profondes mutations, lit-on dans cet appel. L’ampleur de la question écologique exige des mesures fortes dans tous les secteurs, et donc aussi au niveau de l’organisation de la recherche. » Pour y répondre, les scientifiques font « le pari qu’un travail de recherche, délibérément centré sur des questions de transformation sociale face à l’urgence écologique, constitue un levier de créativité et fera émerger des innovations radicales. » Pour mettre en œuvre ces mesures inédites, ils requièrent la création d’une Université de la Mutation écologique à Lyon : « Notre appel aujourd’hui vise à obtenir le soutien des futurs dirigeants de la ville et de la métropole, pour libérer cette énergie et cette créativité, autour d’une réponse universitaire, ambitieuse et nécessaire face aux défis contemporains. »…

L'arrière-cour est un média gratuit par mail
Pour lire l'article, il vous suffit d'entrer votre adresse email.
En soumettant votre adresse mail, vous recevrez l'article en question, vous serez également abonné aux articles de l'arrière-cour. Conformément à la RGPD, nous ne communiquerons pas votre adresse mail à des tiers et vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Gérard Collomb aurait-il fait sa mue écologique ? De conférences de presse en vœux de mairie, l’édile lyonnais ne manque jamais de s’enorgueillir de ses accomplissements en matière d’environnement. Pourtant, après 19 ans à la tête de Lyon, le maire sortant n’a rien du candidat écolo qu’il prétend être.

Partager sur les réseaux sociaux