Yzeron, la rivière retrouvée

Longtemps, l’Yzeron n’a plus été qu’un égout à ciel ouvert, rappelant son existence à ses riverains à l’occasion de crues destructrices. Des travaux considérables lui ont permis de retrouver son lit naturel, et ont réveillé les vieux souvenirs des baignades d’enfants au cœur de l’agglomération. Le Lyonnais Pierre Suchet l’a photographiée sous toutes les coutures. Cet article de Julia Blachon et Raphaël Ruffier-Fossoul est extrait de la revue Chabe!, disponible en librairie.

(publicité)

C’est l’histoire d’une rivière oubliée, qui fait parler d’elle seulement lorsqu’elle sort de ses gonds. En plein été, on peut remonter son cours presque sec sans croiser personne, entre Oullins et Montromant, au cœur des monts du Lyonnais où elle prend sa source. « C’est un véritable bijou caché de la métropole », estime le photographe Pierre Suchet. « J’ai découvert ce cours d’eau à tout juste 50 ans, et pourtant je n’habite pas très loin. »

Après avoir mené un travail de 10 ans le long de la Nièvre, qui lui a permis de roder un « protocole », le photographe lyonnais a choisi un vieux Leica argentique pour conduire un travail équivalent plus près de chez lui. « Avant d’aller sur le terrain, j’étudie par où je vais pouvoir passer. Et quand je reviens, je reporte les photos sur une carte. Je vois ainsi s’il y a des espace…

L'arrière-cour est un média gratuit par mail
Pour lire l'article, il vous suffit d'entrer votre adresse email.
En soumettant votre adresse mail, vous recevrez l'article en question, vous serez également abonné aux articles de l'arrière-cour. Conformément à la RGPD, nous ne communiquerons pas votre adresse mail à des tiers et vous pouvez vous désabonner à tout instant.
Partager sur les réseaux sociaux